Musée de l’Histoire Vivante
Musée d’Histoire sociale et ouvrière

Accueil > Expositions > VIE ET COMBATS DE JULES DURAND, DOCKER CHARBONNIER 1880-1926

Du 18 mai au 28 juillet 2019

VIE ET COMBATS DE JULES DURAND, DOCKER CHARBONNIER 1880-1926

Cette exposition a été réalisée par l’association des Amis de Jules Durand du Havre, à l’occasion du 90e anniversaire de son décès.

La vie de Jules Durand est courte, intense, brisée, mais elle ne cesse de nous maintenir en éveil : c’est la vie d’une parole subversive, libre et sans concessions, au service de l’émancipation et de la dignité.

À travers la vie de Jules Durand se déroule toute la vie portuaire du Havre au début du XXe siècle : les industries et le commerce international, les nouvelles techniques et l’exil des émigrants vers les Amériques, les métiers portuaires des dockers et des charbonniers, les rapports souvent virulents entre armateurs et travailleurs derrière leurs jeunes syndicats, etc.
Les quais du Havre sont des lieux de contradictions et d’oppositions : si les premières grues électriques au monde y ont été installées, avant-garde du progrès technique, ils sont aussi les lieux de travail et de misérable survie d’une population précaire de personnes déclassées et souvent sans domicile autre que les tentes et les wagons : les charbonniers.
Jules Durand réorganise leur syndicat et entreprend le combat pour la dignité. Porte-parole des sans voix, il est à l’initiative d’une grève des charbonniers, en août 1910, aux revendications très modernes : hausse des salaires, mais également installation de douches sur les quais et refus de la charité humiliante du fourneau économique. C’est la grève de trop pour les armateurs qui veulent supprimer ce syndicaliste atypique. La mort d’un renard lors d’une rixe d’ivrognes sera le prétexte pour briser la grève avec l’arrestation de Jules Durand, inculpé de complicité morale ! Au terme d’une instruction à charge, Jules Durand est condamné à mort, le 25 novembre 1910, par la Cour d’assises de Rouen. C’est la stupeur et la colère à l’annonce de ce qui est désormais l’Affaire Durand.
Pour la première fois en France, un responsable syndical est condamné à la guillotine : une campagne de protestation et de soutien, à l’initiative de la CGT, de la Ligue des droits de l’homme, de Jaurès dans son journal l’Humanité, etc. se déroule dans tout le pays, en Europe et dans les ports du monde entier. Réhabilité en 1918, Jules Durand mourra en 1926 à l’asile de Quatre Mares, près de Rouen.

C’est cette vie emblématique de combats pour la justice sur le port du Havre dans les années 1910 que cette exposition veut donner à voir et à comprendre.



Musée de l’Histoire Vivante - 2016

Musée de l’Histoire vivante
Association loi 1901 reconnue d’intérêt général
31 bd Théophile-Sueur - 93100 Montreuil
info@museehistoirevivante.fr
01 48 54 32 44
Responsable de la publication : Pascale Favel
Conception du site : Benoît Labourdette
Hébergeur du site : o2switch
Propriété intellectuelle
Toute utilisation de la reproduction
des éléments présentés sur ce site
est interdite hormis pour une consultation
individuelle et privée.